Basé au Brésil, le port de Rio de Janeiro est flanqué de sommets de montagnes de granit spéciaux qui avaient été façonnés par l’érosion dans l’océan Atlantique. De plus, elle s’appelle Guanabara Bay, et elle est la source de la célèbre photo de la sculpture en pierre naturelle de couleur blanche du Christ Rédempteur au sommet de la colline du Corcovado, face à l’océan en ce qui concerne ses avant-bras tendus. Ce sera la plus grande baie du monde en fonction de la quantité d’eau. La meilleure façon de commencer à voir la baie est produite par l’automobile de télévision par câble de Sugar Loaf Mountain ou par votre hachoir, afin que vous puissiez profiter de la vue entière. Vous pouvez également regarder les îles de la baie telles que l’île tropicale du gouverneur, Fundao et l’île aux serpents. Le soleil est encore une autre bonne façon pour de nombreux indigènes d’utiliser le port, mais nous ne conseillons pas d’aller nager dans la baie, bapteme en hélicoptère car elle est malheureusement assez polluée. Les autorités olympiques ont identifié de grands niveaux de virus et de bactéries nocives pour les eaux usées dans l’eau après que le personnel d’aviron américain a refusé de se sentir mal avec divers virus informatiques intestinaux au cours de leurs 2 à 7 jours d’éducation là-bas en août 2015. Le saviez-vous? Rio de Janeiro signifie «rivière de janvier» en portugais et c’est une autre plus grande ville du Brésil. Il n’y a pas de rivière là-bas, néanmoins l’explorateur portugais Gaspar de Lemos croyait que la baie de Guanabara faisait partie du ruisseau Tejo quand il y est apparu en janvier 1501. Rio de Janeiro, la deuxième zone la plus importante du Brésil, est généralement appelée Cidade Maravilhosa, la ville magnifique. Comprimé avec la plage de l’Atlantique et les collines verdoyantes du Brésil, le cadre naturel spectaculaire de Rio impressionne les visiteurs depuis plusieurs années. L’électricité de leurs habitants est réputée. Personne ne danse plus remarquablement ni ne fait plus la fête que les cariocas (peuple de Rio). Même à l’intérieur du Brésil, les cariocas sont qualifiés de passionnants, sensuels et faciles à vivre. Leurs principales aires de jeux seront les plages de Copacabana et d’Ipanema, des titres qui roulent facilement de la langue. Néanmoins, Rio est une excellente ville aux conditions extrêmes, souvent vicieuses dans leur indifférence pour le mal. Aux côtés de 5 hôtels de diverses légendes, les cariocas les plus pauvres vivent dans des maisons en carton. Les favelas fantastiques, les bidonvilles, atteignent les hauteurs des collines, où de nombreuses personnes sont plongées dans la pauvreté, la négligence de la médecine et toute une vie d’infraction pénale. Au début des années 1990, les cariocas étaient en fait secoués de leur complaisance face aux difficultés de la société si le multimédia constatait que des policiers corrompus – payés par des propriétaires d’entreprise – avaient assassiné de jeunes enfants sans abri. La ville a perdu son attrait d’origine, en plus de beaucoup de ses voyageurs. Dans les événements les plus populaires, des groupes de jeunes errants dans les favelas sont descendus sur le front de mer de Copacabana, volant les vacanciers et les cariocas. Cidade Maravilhosa (magnifique métropole)? Peut-être seulement en géographie. Pourtant, les cariocas ne sembleront plus complaisants en ce qui concerne leurs problèmes. La région cherche progressivement à récupérer ses routes des escrocs et de nombreuses années de délabrement. Plusieurs favelas ont actuellement des fournisseurs de métropoles de base. Ses problèmes sociaux sont accablants, mais les cariocas viennent avec une confiance inhabituelle.

La force d’oxygène de la Turquie a effectué l’une de ses frappes aériennes les plus importantes contre des séparatistes kurdes dans le nord de l’Irak, dans le cadre de manifestations de services militaires qui pourraient bien coïncider en utilisant son engagement croissant dans des problèmes localisés. Des dizaines d’avions de combat turcs, de drones armés, de ravitaillement en carburant dans l’atmosphère moyenne et d’avions d’interaction aéroportés ont été envoyés depuis des bases à travers le pays pour s’inscrire immédiatement en grève contre 81 cachettes employées par la Fête des travailleurs du Kurdistan ou PKK, a indiqué lundi le ministère de la Défense. Il a qualifié l’offensive de représailles en opposition aux récents assauts militants contre l’armée. L’utilisation exceptionnelle d’un certain nombre d’avions et de drones dans le haut de l’Irak a indiqué que la force de l’atmosphère turque était prête à se comporter au-delà des frontières du pays – et a été achevée deux fois seulement après que les forces armées ont effectué un exercice aérien et naval à l’intérieur de la Méditerranée qui a atteint avec en ce qui concerne la Libye. Sous le directeur Recep Tayyip Erdogan, Poultry a étendu son empreinte dans les forces armées dans la région afin de protéger ses activités observées. Ses mesures ont des relations difficiles avec la Russie et l’Iran, qui ont soutenu des fronts opposés dans la guerre civile en Syrie, avec Chypre et la Grèce, autour de revendications concurrentes sur les ressources naturelles de la Méditerranée. La participation accrue de la Turquie à la Libye au cours des derniers mois a renforcé les liens avec la Russie, en raison de son aide aux forces rivales. Dans ce contexte, les meilleurs officiers européens ont reporté dimanche leur dernière visite à Ankara. Le ministre iranien inconnu Javad Zarif était susceptible de poursuivre des pourparlers avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu à Istanbul lundi et de signaler un accord de collaboration non spécifié. La Turquie exhorte depuis longtemps Téhéran à accepter des opérations conjointes contre des éléments du PKK en Iran. La Turquie a accru sa pression sur les militants kurdes après que les poussées kurdes associées au PKK ont obtenu le soutien des États-Unis en Syrie, dans laquelle ils ont guidé la promotion de la déroute de l’Islam Express. La préhistoire chez les Kurdes est mal connue, mais les ancêtres semblent avoir habité la même zone de montagne pendant des millénaires. Les informations des premiers empires de la Mésopotamie contiennent des références récurrentes aux tribus des pics montagneux avec des titres ressemblant à «Kurdes». Les Kardouchoi dont l’historien grec ancien Xénophon parle dans Anabasis (ils ont attaqué les «Dix mille» près de Zakhu, en Irak, en 401 avant notre ère) auraient pu être kurdes, mais certains chercheurs contestent cette affirmation. Le titre kurde pourrait être vieux avec confiance jusqu’à la période de conversion des tribus à l’islam au 7e siècle de notre ère. La plupart des Kurdes sont des musulmans sunnites, et parmi eux, nombreux sont ceux qui entraînent le soufisme ainsi que d’autres sectes magiques. Indépendamment de leur profession de très longue date dans n’importe quel endroit particulier de la planète, les Kurdes n’ont en aucun cas atteint le statut d’État terrestre. Leur réputation de prouesse dans les services militaires fait d’eux des mercenaires indispensables dans de nombreuses armées. Le sultan Saladin, bien connu dans le monde civilisé pour ses exploits à l’intérieur des croisades, incarne le bilan militaire kurde.

Le besoin initial de répondre ensuite dans une approche tout aussi hostile, en tirant facilement et de manière décisive les régulateurs plus bas jusqu’à ce que le tangage s’arrête. Même dans cette situation, la pression de commande sera probablement au niveau correct. La situation courante serait que la quantité de résistance sur les régulateurs commencera à un point étonnamment bas. Si nécessaire, l’initiale doit déplacer les poignées vers le bas à un degré qui sera dangereusement proche du décrochage dans les problèmes de montée en flèche réguliers. Essentiel: dès que le tangage vers l’avant a cessé, les systèmes de freinage doivent être instantanément introduits sans effort. En raison du mouvement de balancement du pilote, l’angle d’invasion revient à la normale rapidement. Lorsque le système de freinage est présenté à un niveau également bas, l’aile ralentit dangereusement et pourrait caler. Une fois de plus, le pilote obtient ces données grâce à la contrainte de la poignée, puisqu’elle s’améliore de la même façon puisque la position d’assaut se normalise. Impulsion idéale pour l’aviateur: Déchargez la (les) poignée (s) de manière à ce que la pression de poignée connue de votre situation neutre soit généralement préservée. C’est vraiment très similaire lorsqu’il s’agit d’une réduction asymétrique de l’anxiété dans l’aile ou même sur tout le bord majeur, c’est-à-dire un effondrement imminent. La meilleure réaction dans ce cas est généralement de tirer le système de freinage vers le bas de manière décisive jusqu’à ce que la tension de la poignée ait été renouvelée, puis de décharger la ou les commandes. Commencez dans un paysage pointu … Lorsque la bâche se soulève de manière dynamique, lorsqu’elle est guidée vers le haut sur un terrain particulièrement pointu ainsi que dans des circonstances venteuses, le problème est le même dès que l’aile tente de tanguer vigoureusement vers l’avant dans le parcours de vol aérien. Le pilote doit tout de suite et de manière décisive tirer sur les freins de manière significative pour retenir le couvercle au-dessus de lui en évitant un effondrement. A travers la course d’évasion, les commandes doivent ensuite être à nouveau dévoilées selon une méthode adaptée. … ainsi que dans les surfaces toniques Un emplacement de départ tonique avec peu de vent soufflant oblige cependant l’aviateur à réagir pratiquement de manière complètement opposée, similaire aux scénarios de transport aérien dans lesquels la couverture est située associée à l’initiale. Lorsque les élévateurs A sont relâchés trop tôt ou peut-être le système de freinage du pilote tout au long du cycle de croissance, baptême parapente Vosges cela entraînera certainement que l’aile ne se modernise pas au-dessus de l’aviateur mais reste rattrapée derrière lui. À partir de la phase d’accélération sur un terrain tonique, même un freinage relativement raisonnable peut entraîner une perspective d’attaque tellement plus élevée que l’aile ne décollera probablement pas. Voler dans des régions thermiques à énergie avec des remontées au vent de plusieurs compétences et des endroits descendants nécessitent une conception de vol productive et qualifiée. En raison d’une diminution de la tension de gestion du système de freinage externe, qui se trouve généralement maintenu à la pression, un pilote délicat sait si le couvercle est sur le point de s’effondrer (et tire instantanément les systèmes de freinage vers le bas pour commencer le niveau de résistance typique). Une contrainte de contrôle plus élevée à l’intérieur des systèmes de freinage à très bas niveau, indiquez l’initiale de votre angle de frappe accru et appelez-le à décharger la ligne de commande afin de ne pas provoquer de décrochage, dans le cas où la montée est importante. Faire des cercles dans des thermiques turbulents nécessite un voyage énergétique par air par brillance.

Rappel, c’est quoi le SEO ?

« SEO » est un acronyme de Search Engine Optimization en anglais. Il apparaît comme un ensemble de techniques de Webmarketing permettant de positionner un site internet, une page ou un document web, une application dans les premiers résultats naturels des moteurs de recherche comme Google, Bing, Yahoo, Yandex ou encore Baidu. En français, le SEO est traditionnellement appelé et désigné « référencement naturel ». En la matière, de nombreux experts SEO préfèrent l’expression de l’acronyme anglais pour préciser que l’objectif du référencement naturel est avant tout le positionnement de ces documents sur la première page, non la simple indexation des contenus. De nombreux critères sont pris en compte par les algorithmes de classement des moteurs de recherche. Par ailleurs, les variations algorithmiques sont sinon quotidiennes pour Google, très régulières pour l’ensemble. A la différence du référencement payant (SEA), complémentaire au SEO (Voir notre définition du SEM), ces critères de positionnement sont le plus souvent connus mais nécessitent une connaissance et une veille technique. Vous devrez renseigner votre carte bancaire et faire comme si vous souhaitiez créer une campagne. Mais rassurez-vous, vous pourrez annuler la campagne au dernier moment et rien ne vous sera débité. Vous pourrez alors utiliser l’outils gratuitement. Une fois votre compte créé, vous allez atterrir sur la page ci dessous. Cliquez sur “obtenir les tendances et les volumes de recherche”. Une fois ici, vous pouvez copier coller votre immense liste de mots clés dans l’encart ou bien télécharger directement votre fichier au format csv. N’oubliez pas d’indiquer le pays concerné. Cliquer sur “Obtenir le volume de recherche”. J’ai eu de la chance. Cela signifie deux choses. La première c’est qu’un nombre conséquent de personnes sont intéressées par ce sujet et cherchent probablement de l’information. La seconde, c’est que peu d’annonceurs paient de la publicité donc sont peu intéressés. Il y a aura probablement peu de concurrence. Note : les résultats de volume indiqués par l’outil sont les résultats pour des “correspondances exactes” avec la requête. Il ne prend pas en compte, les pluriels, conjugaison, fautes d’orthographes, les synonymes ou les longues traines “plus longues”. Vos résultats en terme de trafic seront donc nettement supérieurs.

Une bonne stratégie de référencement naturel (SEO) améliore le positionnement de votre site sur le web et le mobile. Les leviers d’actions du SEO permettent de gagner des positions sur les mots clés générateurs d’audience qualifiée et de mettre en avant l’exhaustivité de vos produits et services. Nos experts en référencement à Lyon, Nantes, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse sont à votre disposition pour mener la stratégie de référencement qui boostera votre visibilité sur Internet ! Comment renforcer en priorité la visibilité de votre site ? Besoin de parfaire votre stratégie SEO ? Des difficultés à vous y retrouver au milieu de tous ces termes techniques ? Mediaveille, agence en référencement, dispose d’une offre globale de prestations. Avant de déployer une stratégie SEO, il faut en dessiner les contours : l’audit de référencement analyse le positionnement de votre site. Cette première phase débouche sur un panel de recommandations utiles à l’optimisation de la notoriété de votre site. À noter : les performances et statistiques du site sont transmises tout au long de la prestation pour un suivi optimal et un ajustement du plan d’actions si nécessaire. Mediaveille propose une offre SEO spécifique : expertise en CMS, en référencement multi-langues ou adaptée aux réseaux sociaux. Comment propulser votre site dans les premiers résultats de Google sur votre secteur ?

Rendez la tâche de vous trouver sur Internet simple et intuitive. Pour cela, mettez-vous dans la peau de votre persona, la cible en jargon Inbound Marketing. Quelle recherche ferait-il ? Quels mots/expressions/questions (quelles requêtes) taperait-il dans la barre de recherche de son navigateur pour résoudre ses problématiques ? Toujours dans l’exemple d’un pisciniste, pensez aux requêtes que vos futurs clients utiliseraient pour trouver votre entreprise, à chaque étape du cycle de vente. Tout le monde n’est pas familier avec le terme de “pisciniste”. De fait, étendez votre description de métier à des mots simples (piscine reunion par exemple), adaptés à votre persona, mais aussi à vos partenaires, fournisseurs, etc. Petite astuce : Discutez avec vos clients et analysez les verbatims qu’ils utilisent pour désigner votre activité. La “Longue traîne” désigne des expressions de plus de 4 ou 5 mots. De même, on enregistre un meilleur taux de conversion sur les requêtes longue traîne : on parle d’un taux de conversion 2.5 fois supérieur que pour les requêtes plus courtes. Il permet par exemple de payer en sécurité sur un site e-commerce ou d’avoir l’authentification que vous donnez vos informations au bon site et qu’elles sont sécurisées. Les liens entrants et sortants de votre site web sont importants. Ils sont un gage de qualité, de confiance et de fiabilité. De plus, vous créez des liens (sans jeux de mots) avec de potentiels influenceurs, spécialiste SEO partenaires ou clients. Le maillage interne permet de créer des connections entre les pages de votre site. C’est un facteur clé de positionnement : ne négligez pas les redirections internes de votre site. Il possède plusieurs avantages, notamment celui d’améliorer l’expérience utilisateur, par exemple, en proposant à l’internaute qui lit votre blog d’autres articles du même sujet qui pourrait compléter sa lecture. Le maillage interne améliore également l’accessibilité et la navigation sur votre site, notamment pour les “spiders” de Google qui scannent vos pages. En effet, le maillage interne trace des ponts entre les pages et leur permet de mieux comprendre l’architecture de votre site. Le netlinking sont des liens sortants de votre site vers un autre site ou des liens entrants, d’autres sites vers votre site.

Google Keyword Planner : il vous indiquera notamment le nombre de recherches mensuelles, la concurrence de chaque mot clé, le coût par clic sur Adwords. Il est le seul outil où vous trouverez des informations sur le marché réunionnais. Keyword Planner io : La version gratuite vous donne des suggestions de mots-clés, mais pas le nombre de recherches mensuelles. MOZ : est un SaaS (logiciel en tant que service) proposant un ensemble de ressources en ligne pour aider les entreprises à comprendre et améliorer leur référencement. Cependant, il n’est disponible qu’en anglais. SEMRUSH : Outil d’analyse SEO qui vous permet d’obtenir des informations (comme les principaux mots-clés du site web, volume de trafic, annonces AdWords) de n’importe quel site Internet, et donc de vos concurrents. Bien sûr il en existe des dizaines d’autres, payants ou gratuits . Afin d’être correctement référencé, il est nécessaire que chacune de vos pages soient optimisées. Lorsqu’un internaute arrive sur votre page, il doit pouvoir comprendre rapidement ce que vous voulez mettre en avant : placez les mots-clés dans le titre de la page ou dans le titre de l’article (s’il s’agit d’un article de blog).

À des fins de commerce, de colonisation ou de combat, Lisbonne offre le meilleur port en eau profonde du sud-ouest de l’Union européenne. Le vent soufflant de l’Atlantique existant et les tendances récentes confèrent à Lisbonne des avantages géographiques pour une livraison sûre des pays d’Europe du Nord à la Méditerranée, à l’Afrique de l’Ouest, aux pays asiatiques (par option parfois cape), ainsi qu’aux Amériques. Les voyages de percée de Bartolomeu Dias (Cap d’Excellent Expect), Vasco da Gama (Inde) et Pedro Álvares Cabral (Brésil) sont tous partis de Lisbonne; le quai fut le premier atterrissage occidental de Columbus après son voyage exploratoire dans les Caraïbes, ainsi que l’Armada en langue espagnole équipée en 1588. De 1415 à 1975, Lisbonne fut le cœur régulateur impérial et le principal centre industriel d’un réseau colonial et professionnel mondial. L’économie portugaise aux XVIe et XVIIe siècles était basée sur l’assaisonnement et les marchandises haut de gamme en provenance d’Asie; des bonbons et des cigarettes fumantes de Madère, des Açores, puis du Brésil; et le sodium de la région sud du Portugal. Aux XVIIIe et XIXe siècles, l’économie impériale a changé de façon décisive sur l’Atlantique: les piliers étaient les métaux précieux brésiliens et le cuir naturel, les esclaves angolais et le vin portugais. Les investissements à l’étranger garantissent une industrie très précoce avec les pays asiatiques; Fuggers allemands, marchands vénitiens, ainsi que les Médicis ont tous offert des fonds pour la couronne portugaise à l’intérieur du XVIe siècle. En raison du fait que le nombre d’articles d’exportation a commencé dans la ville, la police d’assurance économique portugaise s’est appuyée sur la réexportation de marchandises coloniales au moyen de Lisbonne. Le Portugal a conservé un système économique mercantiliste du XVe au XVIIIe siècle, tirant la plupart des revenus de statut (environ 65%) grâce aux activités maritimes. Les principaux revenus génèrent des droits de douane et des dépenses consulaires intégrés, des taxes sur la production de cigarettes, et les 20% de la Couronne parlent des importations brésiliennes de métaux rares. Au cours du dix-huitième siècle, les importations de lingots brésiliens ont été acheminées en continu par l’exercice monétaire activé par Lisbonne à travers l’Europe. Jusqu’au tremblement de terre écrasant de 1755, de nobles fonctionnaires (desembargadores) pratiquaient les coutumes (alfândega) et les méthodes de traitement des données à la Casa da Índia, à côté du palais du front de mer de Lisbonne à Lisbonne. La couronne a participé positivement aux affaires maritimes au moyen de monopoles royaux rentables. La Grande-Bretagne était l’amant d’achat et de vente le plus critique du Portugal et son plus vieil allié; Le commerce anglais représentait chaque année plus de 50% de la quantité totale d’affaires de Lisbonne. Les colonies britanniques du nord des États-Unis ont ingéré une énorme révélation des échanges portugais. Un certain nombre d’industries d’exportation – en particulier le sel, l’huile d’olive essentielle, les fruits et le vin de Madère – dépendaient des marchés des États-Unis. Les autres principaux partenaires d’achat et de vente de Lisbonne comprenaient les Flamands, les Néerlandais, les Français, les Italiens, les Danois et les Suédois. Un traité conclu avec Oliver Cromwell en 1654 a permis l’activité d’un quartier commerçant britannique résident à Lisbonne. Le traité de Methuen (1703) a cimenté les circonstances des liens professionnels anglo-portugais qui se sont poursuivis jusqu’au XIXe siècle. En échange de l’entrée sans emploi de lainages britanniques au Portugal, les Portugais ont obtenu une position privilégiée sur le vin rouge Harbour, taxé à un tiers de moins que le vin français envoyé en Grande-Bretagne. La vitalité économique du Portugal dépendait des colonies. Maintenir la fiabilité de la méthode coloniale portugaise, ainsi que l’autosuffisance à l’échelle du pays, l’apaisement essentiel et la coopération avec les voisins nuisibles. Le Portugal, un autre niveau de population européenne en déficit énergétique et des défenses suffisantes et tributaires des importations de produits alimentaires, devait souvent maintenir la neutralité entre les blocs potentiels européens en guerre, pour maintenir les hyperliens commerciaux ouverts de chaque côté.

Des représentants de pays arabes et américains ont rejoint le Damascus Worldwide Reasonable, mais les numéros de téléphone des visiteurs sont déjà connus depuis plusieurs années, rapporte Sowt al-Asima. Diverses délégations occidentales arabes et traditionnelles se sont jointes à la Syrie pour participer à la foire internationale de Damas présentée, même lorsque les États-Unis ont menacé d’appliquer des sanctions à l’encontre de sociétés contributrices. Une délégation émirienne a abordé l’aspect raisonnable d’adopter, avec la médiation des hommes d’affaires syriens Samer Foz, Mazen al-Tarazi, ainsi que des frères et sœurs Moataz et Ramez al-Kheyat, parmi des études sur toute nouvelle période commençant par le changement de marchandise entre les deux pays du monde dans un avenir proche. La délégation émiratie était dirigée par le directeur général de la chambre de commerce et de marché de Sharjah Holding, V. P. Abdullah Sultan al-Oweis, un bon ami de l’homme d’affaires syrien Mazen al-Tarazi, membre de la Chambre de commerce et de secteur des Emirats Arabes Unis. L’Assistant général de la chambre de commerce et de marché des Émirats arabes unis, Hameed Mohamed al-Ali, ainsi que le groupe de personnes Sayegh, Abdel Jabar Abdel Mohsin al-Sayegh, l’un des hommes d’affaires les plus en vue entre l’Arabie saoudite et les EAU, sont également allés à. La délégation comprenait également le chef de l’équipe Rotana, Nasser Mohamed al-Noweis; Abdullah Mohamed al-Suweidi, directeur de votre entreprise spécialisée dans le positionnement du conteneur dans le conteneur. le directeur de votre entreprise de résidence de reportage, Aref Ismail Khoury; et allez de Horizon Power LLC, Rashed Saif al-Suweidi; et une partie du tableau des chefs d’entreprise de votre entreprise de positionnement Arabtec, a déclaré Mohamed al-Muhairbi. Le chef d’entreprise syrien, Mohamed Hamshou, a proposé de reprendre les exportations vers les Émirats arabes unis, qui ont obtenu l’accord préalable de tous les membres de la délégation pour qu’ils se conforment à l’offre juste après la fin honnête. Pour la première fois, l’Algérie a pris part au mouvement raisonnable cette année à venir avec les Émirats arabes unis, un certain nombre d’entreprises occupant de petites places. De nombreux pays non arabes à travers le monde ont également pris des mesures raisonnables, comme le Venezuela, le Portugal, la Bulgarie et l’Argentine. L’Iran, considéré comme l’individu le plus important à l’acceptable, utilise les plus investis en termes d’espace et de variété d’entreprises, bien que la participation de la Russie se limite à de très petites organisations et à des zones extrêmement modestes. L’Asie était pratiquement totalement absente, à l’exception de deux sociétés symbolisées par les traders syriens. Le journal de routine professionnelle, Al-Watan, expliquait que plusieurs engagements avaient été pris avec des membres d’une délégation suédoise engagée dans l’honnêteté, important principalement de Syrie, sans préciser plus aucun détail. On a vite compris comment la délégation ne représentait pas les entreprises suédoises formelles, mais les expatriés irakiens et syriens qui ont été intégrés aux produits syriens honnêtes et très recherchés par les réfugiés suédois, notamment les produits alimentaires utilisés dans les repas syriens, y compris l’huile d’olive parmi d’autres. Par le biais du raisonnable, la délégation de Crimée a autorisé un accord de coopération professionnelle et économique avec l’aspect syrien, qui prévoyait l’adjudication d’appels d’offres sur la propriété syrienne, notamment la reconstruction du train et la fourniture de produits à base de céréales et d’huiles. Bien que les autorités des institutions aient été obligées d’assister à l’acceptable et de les embarquer dans des bus totalement gratuits dans le cadre d’une campagne médiatique sur les nombreux visiteurs, leur pourcentage était très limité cette année par rapport aux 2 années précédentes, lorsque le nombre de participants était élevé. certains jours, plus de 500 000 visiteurs du site Web.

L’un des vins les plus prolifiques du pays suggère l’un des styles de vin les plus rares du pays. Leur état est complètement new-yorkais, et la mode – un vin de poche de glace – conduit à de fines gouttes de liquide par an, par rapport au vin de table de cuisine conventionnel à travers le pays. Les raisins utilisés pour transformer ce plat dépendent du temps arctique pour donner leurs saveurs sucrées et estivales, ce qui signifie que l’État de Californie, le géant du vin rouge de la nation, a peu de chances d’obtenir ce candidat de la côte Est dans une course. Pas vraiment que Cal tente même – il ne peut pas. La création de ice vino est beaucoup plus le jeu en ligne en attente, œnologie et les gagnants viennent des précédents. Ces nectars décadents envoient des arômes capiteux d’abricots, de pêches, de poires, de fruits tropicaux et de miel si distincts que vous n’avez parfois même pas besoin de mettre vos narines dans une fenêtre pour les parfumer. Les goûts sont tout aussi expressifs, avec de merveilleuses stries de contrôle de l’acidité. New York City, des boissons au vin sur glace, joliment accompagnées de bonbons aux fruits et de fromages, du difficile et vieux au piquant et au bleu clair. Les boissons au vin peuvent même être dégustées avec des mets savoureux, comme du foie gras poêlé, de nombreux pâtés, des viandes maigres salées et des produits alimentaires chauffés à chaud et épicé. Fournissez ces boissons au vin correctement glacées, car l’étiquette l’indique. Une petite quantité de New York, une banquise vino, est créée dans la région viticole de l’escarpement du Niagara (région viticole des citoyens américains) sur la rive sud du lac Ontario, à l’ouest de Rochester et au nord de Buffalo. Mais la majorité des vins de glace The Big Apple émane de l’emplacement de Finger Ponds, au sud-est de Rochester, où le premier vin de glace de l’État est fabriqué en 1981. Les raisins – généralement le riesling ainsi que les hybrides franco-américains vidal et vignoles – poussent ensemble avec d’autres raisins créés pour le vin de bureau de l’État, ce n’est donc pas comme si les raisins à vin en cubes de glace étaient jetés dans une toundra du nord, toute l’année. Ces raisins ont besoin de toute une année de plus en plus ensoleillée pour mûrir correctement, comme tout autre raisin à vin rouge. Lorsque des individus d’autres raisins ont été cueillis, les raisins à vin en cubes de glace restent frissonnants et ont un problème à travers le climat le plus rude de la saison. Le tout de la marque du plaisir sensuel. Il ne s’agit tout simplement pas de vino de vendanges tardives, fabriqué à partir de raisins influencés par Botrytis cinerea (autrement connu sous le nom de «pourriture respectable»). Les raisins de vin de glace sont récoltés et pressés lorsqu’ils sont congelés. Laisser les raisins geler emprisonne essentiellement l’eau normale, concentrant les sucres et le niveau d’acidité du raisin, garantissant que les jus sirupeux extraits seront encore plus merveilleux. Dans le vignoble, plus il fait froid, plus il est efficace. Des conditions plus basses se transforment en sucre beaucoup plus centré et en vin beaucoup plus expressif. Un hiver léger peut être désastreux pour une entreprise de vins de banquise – les raisins peuvent se décomposer et glisser sur le sol bien avant le froid – de sorte que les vignerons croient que la saison en développement implique sa conclusion entièrement naturelle. Au Canada et aussi en Allemagne, berceau du style des vins (appelé «vin de glace» au Canada, «Eiswein» en Allemagne), la réglementation impose une chaleur essentielle pour avoir une récolte de glaçons. Il n’y a pas de législation sur la température en Amérique, mais les glaçons sont protégés et doivent être fabriqués à partir de raisins qui ont gelé dans la vigne. Une édition différente sur cette mode de vin rouge peut être produite à partir de raisins qui sont givrés à la main juste après la récolte, appelés «boissons au vin glacé». Bien qu’ils puissent être agréables, ils peuvent être moins expressifs qu’un vrai vin de glace. Moins cher aussi. Les vins de glace ne sont certainement pas bon marché, surtout si l’on considère que les vins arrivent dans de minuscules contenants minuscules à cinquante pour cent (375 millilitres). Là encore, si vous pensez à la façon dont les petits vignerons peuvent tirer de leurs raisins givrés, ainsi qu’à l’effort supplémentaire nécessaire pour produire ces types de vins, les taux élevés commencent à sembler abordables. Pensez à un vin de banquise parce que la poignée inhabituelle et sublime qu’il est, et tout à coup les gammes de prix des particuliers commencent à paraître raisonnables. Si vous avez des problèmes pour obtenir des glaçons de New York City dans les magasins de vente au détail, certains peuvent être trouvés via des détaillants en ligne. Une autre option est toujours de les acheter directement dans les établissements vinicoles. Voici la liste des notes des dernières boissons au vin tout aussi savoureuses de glaçons et de «vin glacé» de New York. Ils peuvent être classés par mode – vin de glaçons combiné avec des boissons au vin glacé – en achat ascendant, selon le prix de vente.

Une introduction à l’état du stockage de l’énergie aux États-Unis

Cette pièce sur les batteries et autres approches de stockage d’énergie couvre beaucoup de terrain dans un espace relativement court. Notez en particulier sa discussion sur la croissance prévue de la demande… .qui ne fait que renforcer mon point de vue selon lequel ce dont nous avons le plus besoin est une conservation radicale, mais cela est hautement improbable jusqu’à ce qu’elle nous soit imposée alors que nous devons déjà y prendre au sérieux. Il est décourageant de voir cet article discuter de la nécessité d’énormes nouvelles infrastructures pour répondre aux besoins énergétiques des voitures électriques, sans pour autant en reconnaître le coût carbone. Alors que les appels se multiplient pour un avenir électrique dépendant substantiellement des énergies renouvelables, comment faire face à la variabilité de l’énergie solaire et éolienne? Les ménages, les entreprises et les industries veulent tous accéder à l’électricité en temps opportun – pas seulement lorsque le soleil brille ou que le vent souffle. Les mesures de réponse à la demande peuvent moduler la consommation d’électricité pour des utilisations aussi petites que les appareils ménagers et aussi grandes que le chauffage et le refroidissement commerciaux. Les tarifs d’électricité en fonction de l’heure d’utilisation peuvent inciter financièrement les clients des services publics à passer des utilisations clés aux heures creuses. En outre, les services publics peuvent offrir des remises aux clients qui leur accordent un certain contrôle à distance sur le fonctionnement des fonctions consommatrices d’énergie telles que la climatisation, la recharge des véhicules électriques et la réfrigération commerciale. Une utilisation judicieusement synchronisée de l’électricité peut jouer un rôle important dans la stabilisation d’un réseau dépendant des énergies renouvelables, mais un investissement solide dans le stockage de l’énergie sera également essentiel. L’énergie solaire représente aujourd’hui un modeste 2,3% de l’électricité américaine; l’éolien fournit environ 6,5%. Pour passer de ces chiffres modestes à une Amérique du milieu du 21e siècle alimentée principalement par de l’électricité renouvelable, il faudra développer des moyens sûrs et abordables de stocker de grandes quantités d’électricité. Un bref aperçu du stockage d’énergie Le stockage de l’énergie est utilisé depuis des décennies pour répondre aux fluctuations de la demande d’électricité que les centrales électriques de base – en particulier celles fonctionnant au charbon et au nucléaire – ne peuvent pas monter en puissance assez rapidement pour y faire face. Le stockage par pompage est une technologie qui répond à ce besoin, en prenant l’eau d’un réservoir à basse altitude ou d’une source d’eau courante et en la pompant vers un bassin supérieur où elle devient une source d’hydroélectricité supplémentaire. Les installations de stockage par pompage totalisent 22,9 gigawatts de capacité à l’échelle nationale – plus que toute autre ressource de stockage d’énergie. Pourtant, la plupart de ces usines ont été construites entre 1960 et 1990, et aucune nouvelle n’est en cours de développement. Les défis liés à l’emplacement sont parmi les obstacles auxquels ils font face. Au lac Castaic, dans le comté de Los Angeles, des tuyaux de 30 pieds de diamètre (principalement enterrés) transportent de l’eau à 7,2 milles en amont vers un réservoir de stockage pompé. La centrale de 1,5 gigawatt produit suffisamment d’électricité pour alimenter 83 000 foyers pendant les heures de pointe. (Crédit photo: Philip Warburg) Les systèmes à volant utilitaire sont beaucoup moins couramment utilisés, seuls trois d’entre eux fonctionnent désormais aux États-Unis.Les volants convertissent l’électricité en énergie cinétique stockée qui peut être libérée en quelques millisecondes pour assurer une tension stable sur le réseau. Cependant, ils ne peuvent pas fournir un flux d’énergie soutenu sur des périodes plus longues – plusieurs minutes, heures ou jours. Cette contrainte, ainsi que la faillite d’un leader de l’industrie, ont ralenti le déploiement du volant d’inertie, ne produisant actuellement que quelques dizaines de mégawatts de capacité de stockage. Le pompage de l’air comprimé dans des cavités souterraines est une autre technologie de stockage qui a attiré l’attention, mais une seule de ces installations a été construite aux États-Unis. Le sel fondu est utilisé comme moyen de stockage de la chaleur captée par les miroirs solaires sur un petit nombre de concentrateurs solaires. centrales électriques du Sud-Ouest. Cependant, ces deux technologies de stockage sont confrontées à des coûts d’exploitation élevés et à des obstacles techniques qui ont réduit leurs perspectives d’une introduction plus large. Réservoirs de stockage de sel fondu à la centrale électrique d’Abengoa Solana à Gila Bend, AZ. Des capteurs solaires à auge parabolique sont visibles en haut à gauche. (Crédit photo: Philip Warburg) L’essor des batteries électrochimiques Pour répondre aux besoins de stockage d’un réseau dépendant des énergies renouvelables, rien ne se compare à la polyvalence et l’évolutivité du stockage de batteries électrochimiques. Les batteries peuvent jouer un rôle essentiel dans le maintien d’une tension constante sur le réseau – une fonction appelée régulation de fréquence.Elles peuvent également stocker de l’énergie sur plusieurs heures, en s’adaptant au flux variable d’électricité provenant des parcs éoliens et des centrales solaires. Plusieurs autres technologies de stockage sur batterie font leur apparition, mais le lithium-ion est en tête. La densité énergétique élevée (capacité de stockage par volume) des batteries lithium-ion en fait un excellent partenaire pour l’électronique portable, c’est pourquoi elles sont largement utilisées pour les téléphones mobiles, les ordinateurs portables et les véhicules électriques. Bien que développé pour ces petites applications, le lithium-ion représente plus de 80% du stockage de batterie à l’échelle de l’utilité Les batteries au lithium-ion peuvent être largement utilisées, mais elles présentent de sérieux inconvénients. Les utiliser à des températures élevées réduit considérablement la durée de vie de leur batterie, de sorte que les contrôles de température sont fiables pour les garder au frais. Ces contrôles, à leur tour, créent une fuite parasite sur l’électricité qui diminue leur efficacité globale. L’inflammabilité des électrolytes au lithium-ion est une préoccupation encore plus grave. En plus des incendies de batteries de véhicules Tesla et de smartphones Samsung très médiatisés, un certain nombre d’installations de batteries à l’échelle des services publics ont pris feu, plus récemment dans le centre de stockage McKicken de l’Arizona Public Service en avril 2019. Les chercheurs recherchent des matériaux et des conceptions qui peuvent être plus sûrs, moins coûteux, avoir une plus longue durée de vie de la batterie et mieux fonctionner dans les climats chauds que les batteries lithium-ion existantes. Parmi les possibilités, citons le lithium-métal, le lithium-soufre, les batteries à semi-conducteurs incorporant de la céramique ou des polymères solides, et des batteries à flux »avec des réservoirs externes qui permettent une expansion facile de la capacité de stockage. Le calendrier pour amener ces technologies alternatives à une commercialisation complète est incertain. Prix ​​plus bas, demande plus élevée Malgré les lacunes de la technologie actuelle, la croissance du stockage des batteries aux États-Unis a été remarquable. De seulement quelques mégawatts il y a dix ans, les installations de batterie à l’échelle des services publics ont atteint 866 mégawatts de capacité électrique en février 2019, et le stockage total de la batterie devrait approcher 4,5 gigawatts de capacité cumulée d’ici 2024 – un bond important, mais toujours juste une fraction de un pour cent de la capacité de production globale des États-Unis. Pour suivre le rythme de la croissance prévue de la dépendance aux énergies renouvelables aux États-Unis, un investissement beaucoup plus important dans le stockage sera nécessaire. En règle générale, le Rocky Mountain Institute préconise un stockage de plus longue durée, équivalant à 3 à 7% de la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Cette capacité sera nécessaire, selon l’institut, pour préserver la stabilité du réseau face à de l’incertitude des prévisions et de la demande »qui accompagnera des niveaux plus élevés d’intégration de l’énergie solaire et éolienne. Aussi remarquable que le taux de croissance du stockage sur batterie soit son prix en forte baisse Entre 2010 et 2018, le prix moyen d’une batterie au lithium-ion est passé de 1160 $ ​​par kilowatt-heure à 176 $ par kilowatt-heure – une réduction de 85% en seulement huit ans. Au cours des prochaines années, Bloomberg New Energy Finance prévoit une nouvelle baisse des prix à 94 $ le kilowatt-heure en 2024 et 62 $ le kilowatt-heure en 2030. La baisse spectaculaire des prix des batteries a rendu économique le couplage des centrales solaires avec le stockage, en particulier dans les États où les tarifs d’électricité élevés coïncident avec des politiques qui appellent à d’importantes infusions d’énergie renouvelable. À Hawaï, où les combustibles fossiles provenant de sources éloignées ont fait grimper le coût de l’électricité, une usine de stockage solaire plus sur l’île de Kauai devrait économiser 2,8 millions de gallons de gazole par an tout en fournissant 65% du pic électrique nocturne de l’île. charge. Il fait partie d’une cohorte de nouvelles installations solaires et de stockage planifiées qui aideront Hawaï à remplir un mandat réglementaire exigeant 70% d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2030 et 100% d’électricité renouvelable d’ici 2045. En Californie, le Los Angeles Department of Water and Power s’est également engagé à faire du stockage sur batterie une partie intégrante de son infrastructure. En septembre 2019, il a approuvé un accord d’achat d’électricité qui fournira 400 mégawatts d’énergie solaire et 1 200 mégawattheures d’énergie stockée sur batterie pour un prix étonnamment bas de 3,3 cents le kilowatt-heure, ce qui en fait une source d’électricité moins chère que la nature. gaz. Outre l’avantage d’une conjoncture économique favorable, cet accord était motivé par l’engagement de la ville à fournir aux clients une électricité 100% renouvelable d’ici 2045. Stockage de batteries et microgrids Parallèlement à leurs fonctions à l’échelle de l’utilité, les batteries sont en train de devenir des éléments clés des micro-réseaux – des systèmes d’alimentation à petite échelle qui peuvent compléter ou se substituer à l’électricité fournie par le réseau. La récente vague d’ouragans et de feux de forêt qui ont coupé l’électricité fournie par le réseau a incité les dirigeants municipaux et les planificateurs d’urgence à se concentrer sur les moyens d’assurer l’alimentation de base des écoles, des abris communautaires, des établissements de santé et des fournisseurs de sécurité publique. Les planificateurs militaires envisagent également les microréseaux comme une protection contre le spectre croissant des cyberattaques. Créer des îlots énergétiques »en associant le stockage de la batterie aux panneaux solaires peut créer une certaine autonomie énergétique locale en cas de perte de l’alimentation du réseau. À la suite de l’ouragan Maria de l’automne 2017, la Puerto Rico Electric Power Authority a élaboré des plans pour un réseau de huit microréseaux dépendant du stockage solaire plus qui pourrait fonctionner indépendamment du réseau à l’échelle de l’île pendant les pannes causées par des tempêtes majeures. L’analyste énergétique Richard Stuebi appelle cette intégration des microgrids dans un cadre d’utilité plus large une architecture de «grille de grilles» – utile pour répondre aux cybermenaces ainsi qu’aux événements météorologiques extrêmes. De sombres perspectives de croissance Le National Renewable Energy Laboratory a modélisé l’électricité nécessaire pour répondre à la demande totale des États-Unis d’ici 2050. Son scénario de référence bas de gamme « suppose une faible adoption des véhicules électriques (représentant seulement 8,3% du total des kilomètres parcourus par les véhicules) et une transition progressive vers l’électricité. bâtiments propulsés. Ces facteurs et d’autres, dont la croissance démographique, augmenteraient de 25% la consommation d’électricité au milieu du siècle. Le scénario haut de gamme de NREL prévoit une pénétration beaucoup plus complète des véhicules électriques (plus de 80% de dépendance aux voitures électriques et aux camions légers ainsi qu’une électrification substantielle des véhicules plus lourds), une électrification généralisée des bâtiments et un passage à l’électricité par les principales industries. Si ces conditions prévalent, les États-Unis consommeront chaque année au moins 6500 térawattheures d’électricité, soit une augmentation de 62,5% par rapport aux niveaux de 2016. Pour suivre le rythme de cette énorme croissance de la demande d’électricité tout en passant aux énergies renouvelables, il faudra investir massivement dans de nouvelles infrastructures. À mesure que les États-Unis construiront de nouveaux panneaux solaires, des parcs éoliens et des installations de stockage de batteries, les pressions de la demande en flèche pour des minéraux difficiles à extraire tels que le lithium, le cobalt et les terres rares augmenteront. Des inquiétudes grandissent concernant l’exploitation des travailleurs et les dommages environnementaux dans les pays où les activités minières et manufacturières sont mal réglementées. Le déploiement réussi du stockage d’énergie exigera des recherches vigoureuses sur les technologies de batterie qui peuvent offrir fiabilité et durabilité tout en minimisant le besoin de ressources rares. La réglementation des impacts environnementaux et la protection de la main-d’œuvre seront essentielles. Il sera également essentiel de regarder au-delà de la technologie de batterie existante pour trouver des formes innovantes de stockage hors batterie qui peuvent finalement être moins chères et moins nocives pour l’environnement. Un échantillon des services fournis par le stockage sur batterie Le stockage sur batterie offre une variété de services qui peuvent remodeler l’infrastructure des services publics et faciliter la voie vers une plus grande dépendance aux énergies renouvelables. Par exemple … Régulation de la fréquence: assurer une tension constante très proche de 60 Hertz est essentiel à la stabilité du réseau – un défi qui deviendra plus difficile à mesure que la contribution de l’énergie éolienne et solaire à l’alimentation électrique augmentera. Il n’est pas surprenant que 88% du stockage des batteries aux États-Unis soit déjà dédié à assurer cette stabilité. Déplacer l’énergie pour correspondre aux pics quotidiens: solaire après le coucher du soleil », une initiative du plus grand service public de l’Arizona, Arizona Public Service, s’appuiera sur 850 mégawatts de stockage de nouvelles batteries pour garantir que l’énergie solaire sera disponible pendant les heures de pointe de la demande d’électricité, à partir de de la fin de l’après-midi au début de la soirée. Fermeture accélérée des centrales au charbon et au gaz: dans la région de Mountain West, le plan de ressources intégré 2019 du géant des services publics PacifiCorp prévoit le retrait de 16 unités alimentées au charbon d’ici 2030, en remplaçant le stockage à grande échelle par batteries ainsi que plusieurs gigawatts de nouveaux systèmes solaire et éolien Puissance. En Floride, le centre de stockage d’énergie du lamantin de 409 mégawatts sera couplé à l’énergie solaire pour permettre à Florida Power & Light de fermer deux de ses anciennes usines de gaz naturel sous-utilisées. Report de la nouvelle transmission: dans le Massachusetts, le stockage sur batterie fournira au moins 10 heures d’électricité de secours à trois communautés d’Outer Cape Cod souvent frappées par des pannes de courant. Ce projet permettra de suspendre les plans d’une nouvelle ligne de transmission qui aurait parcouru 13 milles de Cape Cod National Seashore. Navigation après 393 MW est assez petit. J’habite près de l’installation de stockage par pompage du comté de Bath, qui atteint 3000 MW. Et quant à l’hydroélectricité pompée qui nous y mène »(en termes de fonctionnement de notre réseau à 100% d’énergie renouvelable), nous aurions besoin de déployer quelque chose comme 500 stations du comté de Bath par an pendant les 10 prochaines années. Je ne pense pas que les gens comprennent l’ampleur réelle de ce qui est requis ici. Synoia En plus du nombre de sites, je pense que le nombre réel de bonnes vues est limité. J’ai lu des critiques sur les cicatrices environnementales produites par le stockage par pompage. Il n’y a pas de solution unique. Je prétends que l’isolation des bâtiments pour utiliser moins d’énergie doit être une solution parmi tant d’autres. Tout comme la production locale et les politiques visant à limiter les transports et les déplacements. Synoia Nous venons de recevoir des nouvelles massives dans le mouvement en cours pour passer aux énergies renouvelables: les scientifiques ont identifié 530 000 sites dans le monde adaptés au stockage d’énergie par pompage, capables de stocker plus qu’assez d’énergie pour alimenter la planète entière. … Pour l’instant, les sites n’ont été identifiés que par un algorithme, de sorte que des recherches supplémentaires sur le terrain doivent être effectuées. Mais il était auparavant supposé qu’il n’y avait que peu de sites adaptés dans le monde et que nous ne serions pas en mesure de stocker suffisamment d’énergie renouvelable pour les périodes de forte demande – ce que cette étude montre que ce n’est pas du tout le cas. Ensemble, ces centaines de milliers de sites ont le potentiel de stocker environ 22 millions de gigawattheures (GWh) d’énergie. C’est plus que suffisant pour que la planète entière fonctionne avec des énergies renouvelables, c’est là que nous voulons arriver. Ce ne sont pas des nouvelles. L’hydraulique de stockage par pompage a toujours été une possibilité si vous êtes prêt à déplacer suffisamment de saleté et à verser suffisamment de béton. Et c’est là que réside le hic. Pour convertir chacun de ces 530000 sites potentiels en une station de stockage par pompage, vous devrez déplacer une certaine quantité de saleté et verser une certaine quantité de béton. Et c’est généralement beaucoup. Et cet effort de construction n’est pas gratuit. Pas de dollars, pas de temps des gens et pas d’émissions de CO2. Combien d’équipement de terrassement doit être acheté? Combien de personnel sera nécessaire pour le faire fonctionner? Quelle quantité de carburant doit être introduite dans l’équipement (avec les émissions de CO2 associées)? Quelle quantité de ciment doit être raffinée (avec les émissions de CO2 associées)? Donc, pour chacun de ces sites, quelqu’un doit déterminer ces chiffres. Et si nous découvrons que l’effort total pour soutenir un réseau 100% renouvelable aux États-Unis avec de l’hydroélectricité pompée coûterait 200 billions de dollars, nécessiterait 100 millions de travailleurs, consommerait 300% de nos approvisionnements en carburant domestique et libérerait 50 milliards de tonnes de CO2, alors c’est pas du tout une solution. Synoia PlutoniumKun PlutoniumKun Tout dépend du site. De nombreux barrages existants sont adaptés à la conversation avec le stockage par pompage avec des travaux physiques assez minimes – le réservoir de Blessington en Irlande date des années 1930 et fonctionne partiellement comme une installation de stockage par pompe utilisant un petit barrage secondaire existant en aval. De même, les barrages de marée tels que celui existant à Rance en France peuvent avoir un élément de stockage de pompes dans l’opération – cela revient essentiellement à avoir des pompes à deux voies au lieu de turbines à sens unique et si nécessaire une petite retenue secondaire en aval. Quoi qu’il en soit, le gros avantage du stockage par pompe par rapport à presque toutes les autres options est simplement qu’elles sont simples. Comme de nombreux projets hydroélectriques, ils devraient pouvoir fonctionner pendant de nombreuses décennies avec un minimum d’entretien ou d’intrants. La première vague de stations de stockage de pompes construites il y a environ 40 ans fonctionne toujours parfaitement bien avec un minimum d’intrants et il n’y a aucune raison de penser qu’elles ne fonctionneront pas avant une quarantaine d’années. Ainsi, l’impact environnemental initial de la construction sera beaucoup moins important une fois annualisé de manière équitable. Ingénieur grincheux Oh, je vous en prie, ne vous méprenez pas. J’aime le stockage pompé. J’ai visité les installations du comté de Bath et c’est impressionnant. 22 GWh de stockage. Fonctionne toujours bien après 34 ans. Quand je vois des gens tout excités par une station lithium-ion de 120 MWh, c’est tout ce que je peux faire pour ne pas me cogner la tête contre le bureau. Mais mes préoccupations demeurent. De combien de stockage avons-nous besoin? Si Mark Jacobson a raison, nous avons besoin de 541,6 TWh pour les seuls États-Unis. Cela représente près de 25 000 stations du comté de Bath. De combien d’équipement avons-nous besoin pour les construire tous en 12 ans? Combien de personnes? Combien de carburant? Combien de ciment? Quelqu’un a-t-il même analysé cela? Bath County a été construit pour 206 $ / kWh (en dollars de 2019). Si les nouvelles installations ont des coûts similaires, ces 541,6 TWh coûteraient 111 billions de dollars. Cela implique la nécessité d’acheter beaucoup d’équipement, de carburant et de ciment, ainsi que d’embaucher un grand nombre de personnes. Probablement plus que ce qui peut être acheté ou loué, à tous ces égards. Et l’annualisation des émissions de CO2 libérées lors de la construction n’est pas une panacée. Si nous publions 3 années d’émissions totales aux États-Unis en 2019 et que nous annualisons ensuite sur 80 ans, alors oui, nous réussissons. Mais si nous libérons 300 ans de valeur pendant la construction, alors nous sommes foutus. Et encore une fois, je demande… Quelqu’un a-t-il même analysé cela? Douglas Godfrey Localisez une pente de montagne orientée au sud qui est aussi raide que la latitude de l’emplacement de la montagne, c’est-à-dire 45 degrés à 45 degrés nord. Construire un réflecteur à auge parabolique nord-sud de 100 mètres de large et 2,5 kilomètres de long. Le bac peut s’incliner de 60 degrés vers l’est et l’ouest. Au centre de la parabole se trouve un tube en acier de 2 mètres de diamètre qui tourne sur son axe long. Cela fait un Dragon Dragon Furnace. La lumière du soleil est concentrée d’un facteur 50 et concentrée sur le four rotatif. Les matières premières sont ajoutées en haut et le clinker de ciment est retiré en bas. TOUT le CO2 utilisé pour la chaleur de processus nécessaire à la fabrication du ciment est éliminé. buermann Merci, je n’avais pas vu ce rapport. Et là où l’hydroélectricité pompée n’a pas de sens géologique, le simple fait de soulever des déchets et de les déposer peut stocker de l’énergie sans fuite pendant des mois à la fois en utilisant une technologie et une infrastructure bien établies avec une durée de vie beaucoup plus longue que les batteries qui s’usent et doivent être recyclées tous les 500-1000 cycles. Le stockage par gravité serait bon marché, efficace et plus ou moins extensible à l’infini en utilisant une technologie omniprésente commune sur des terres autrement sans valeur. Je ne sais vraiment pas pourquoi l’industrie et les décideurs politiques sont si attachés aux batteries. Peut-être que pousser un vieux wagon sur une colline ou soulever un bloc avec une grue n’est pas sexy. buermann Ces mines à ciel ouvert sont déjà détruites. Et bien sûr, un lac artificiel détruit une vallée, mais vous obtenez un lac polyvalent en échange, la zone de loisirs de la station de stockage pompée de Bath County est un paradis naturel par rapport à toute autre solution imaginable. Nous n’avons pas à faire d’hypothèses sur l’EROEI du solaire ou du vent, qui sont astronomiquement plus autoréplicables que, disons, les sables bitumineux. Mais oui, abattre le troupeau par quelques milliards d’humains, c’est une vente facile. PlutoniumKun C’est un assez bon aperçu – d’autant plus qu’il se concentre sur les différents types de stockage nécessaires à différentes fins (en particulier la modulation de fréquence), bien qu’étant basé aux États-Unis, il ignore la réalité que le stockage d’énergie est beaucoup plus avancé dans d’autres pays, en particulier les nations insulaires où les petits les réseaux isolés ont exigé beaucoup plus d’attention au stockage et à l’équilibrage de charge qu’aux États-Unis ou dans d’autres grands pays continentaux. La technologie du volant moteur, par exemple, est très largement utilisée dans les petits réseaux et devrait être considérée comme une technologie «mature». Ce n’est pas beaucoup utilisé aux États-Unis, car il n’était tout simplement pas nécessaire jusqu’à présent. Et la principale raison pour laquelle l’investissement dans le stockage par pompage a calé à partir des années 1990 n’était pas un manque de sites appropriés – la raison principale est que l’expansion du gaz naturel en tant que carburant a fait que la construction de la capacité de CCGT alimentée au gaz s’est avérée moins chère à court terme. . Les systèmes hydroélectriques de type hybride qui intègrent un élément de stockage sont en fait très courants dans le monde, mais ont tendance à ne pas être pris en compte lors de la mesure de la capacité de stockage. Je soupçonne qu’à long terme les batteries au lithium ne seront pas utilisées pour le stockage – je pense que cela est motivé maintenant par les économies d’échelle dans la fabrication du lithium qui les ont rendues moins chères que d’autres types qui sont plus logiques pour le stockage à l’échelle du réseau – batteries à flux de vanadium , par exemple. Il est désormais devenu pratiquement standard en Europe que les systèmes renouvelables incorporent des batteries, simplement parce qu’il est plus rentable pour les opérateurs de transformer une partie de leur production d’énergie en niveaux de valeur «  à la demande  » – cela réduit également les coûts du réseau (cela signifie que les panneaux solaires et les parcs éoliens peuvent être construits avec une capacité nominale supérieure à la capacité du réseau local – le «surplus» étant stocké). Les avantages en termes de coûts peuvent être très importants car la capacité du réseau localisé est souvent la plus grande contrainte à la construction de systèmes renouvelables à grande échelle dans des zones appropriées. Comme le dit Yves, la baisse de la demande est absolument essentielle, mais pas seulement en raison des difficultés de montée en puissance des énergies renouvelables (ou nucléaires d’ailleurs) – la construction de la capacité du réseau est très coûteuse et un réseau basé sur les énergies renouvelables est très différent de celui basé sur les grands centrales thermiques à grande échelle. La réduction de la demande permet aux grilles existantes d’être utilisées plus efficacement et réduit considérablement les coûts à long terme et permet de se concentrer sur des grilles localisées plus denses et plus résistantes. Une forme de stockage sous-estimée est diverses formes de stockage domestique. Dans les pays où les réseaux sont plus petits, le chauffage de l’eau nocturne et l’utilisation de chauffe-eau électriques sont la norme – ils sont essentiels pour compenser les déséquilibres jour / nuit entre l’offre et la demande. À l’avenir, il ne fait aucun doute que les batteries des voitures peuvent être utilisées comme stockage de sauvegarde si et quand nous obtenons des réseaux «plus intelligents» (désolé d’utiliser ce terme). Une autre méthode pour équilibrer les variations de l’offre et de la demande consiste à conclure des contrats à coût variable avec des utilisateurs industriels à grande échelle. Sur une base simple, cela signifie les inciter à fermer l’usine pendant les périodes de forte demande et à utiliser plus d’énergie pendant les creux. ancien mandrin PFC xkeyscored PlutoniumKun TheCatSaid  freinage régénératif (tramway, etc.)  équilibrer « pour éviter les pics d’énergie et les baisses / sages (par exemple, corrige les problèmes d’énergie sale » provenant de sources renouvelables)  être utilisé avec des batteries dans un système d’alimentation, ce qui permet à la batterie d’être beaucoup plus petite car le supercap fournit de l’énergie de démarrage beaucoup plus efficacement (par exemple, les supercaps utilisés sur les trains à moteur diesel en Sibérie pour un démarrage fiable même dans des conditions glaciales, avec des batteries de l’ancienne URSS en très mauvais état: moins de batteries nécessaires, encombrement réduit, plus de fiabilité même par temps extrême)  machines à rayons X mobiles dans les camions se rendant dans des endroits reculés avec des hôpitaux fournissant des images à rayons X de qualité supérieure en raison de l’approvisionnement énergétique intense propre et haute puissance, plus le temps d’exposition aux rayons X pour le patient est moins en raison de l’énergie la source étant si puissante et propre. Je le sais grâce à ma participation à un projet de l’UE sur ce sujet depuis plusieurs années. Il s’agit d’une technologie conçue pour être utilisée conjointement avec des périphériques de stockage à plus long terme. Il offre une superbe densité de puissance, ultra-rapide à charger et décharger, également relativement bon pour garder sa charge dans le temps (pas aussi bon que les batteries mais pas mal non plus). Jesper J’ai l’impression qu’il existe deux solutions principales pour stocker la chaleur dans les habitations:

  1. Avoir un chauffe-eau électrique où la chaleur est stockée, puis libérée dans la maison où elle est (dans les maisons mal isolées) presque immédiatement répandue et gaspillée à l’extérieur
  2. Isoler la maison et ainsi stocker la chaleur à l’intérieur de la maison

Si on a le choix entre une pompe à chaleur air / air et un radiateur à accumulation, l’économie est assez simple: Le radiateur à accumulation pourrait en théorie économiser jusqu’à 50% d’une facture d’énergie. La pompe à chaleur air / air peut en théorie économiser jusqu’à 75% de la consommation d’énergie Ou plus court, je n’ai jamais vu l’intérêt des radiateurs à accumulation électriques. PlutoniumKun Jesper L’énergie stockée dans un chauffe-eau électrique s’échappe et est donc gaspillée dans les maisons mal isolées. Mieux vaut isoler la maison et stocker la chaleur dans la maison. Une isolation améliorée réduit le besoin de puissance de charge de base et également le besoin de puissance de crête. Les nations insulaires sont des endroits idéaux pour les pompes à chaleur à air en raison des variations plus faibles de la température extérieure. Une meilleure isolation en combinaison avec des pompes à chaleur air-air consomme beaucoup moins d’énergie que les radiateurs à accumulation électriques. Les subventions gouvernementales disponibles pour la nation insulaire d’Irlande: Le Rev Kev Je pense qu’une considération importante n’est pas tant les méthodes de stockage qui peuvent être employées que la question de savoir si beaucoup de contraintes peuvent être éliminées du système en réduisant et en rendant la consommation d’énergie plus efficace. J’ai trouvé une page simple qui illustre cette idée et qui dit que- Aux États-Unis, la consommation électrique moyenne des ménages est d’environ 11 700 kWh par an, en France de 6 400 kWh, au Royaume-Uni de 4 600 kWh et en Chine d’environ 1 300 kWh. La consommation mondiale moyenne d’électricité des ménages équipés d’électricité était d’environ 3 500 kWh en 2010. Ainsi, le Royaume-Uni utilise environ, quoi, 40% environ de ce qu’un ménage américain moyen utilise. Je ne suis pas surpris de voir Oz être le numéro trois sur cette liste, car je vois tant de gaspillage d’énergie dans tout, des panneaux de signalisation qui peuvent être simplement des plaques de métal ou même des retours de livres de bibliothèque qui sont passés de chutes ordinaires à des systèmes en réseau numérisés. Si nous réduisons le gaspillage, nous ne verrons pas la nécessité d’une telle capacité de stockage et cela nous rendrait tous une grande faveur de toutes sortes de façons. La superficie résidentielle aux États-Unis par habitant est plus de deux fois supérieure à celle du Royaume-Uni: Jim A. Ignacio Mais en ce qui concerne la taille de l’électricité, ce n’est pas tout sauf pour l’éclairage qui est proportionnel à la taille et à l’utilisation. La consommation d’électricité pourrait également être normalisée par le nombre de personnes par ménage. Une consommation élevée indique une électrification élevée (par exemple une source électrique pour le chauffage et l’eau chaude, une cuisinière électrique) et / ou de nombreux appareils et appareils électriques, un éclairage extérieur et / ou une faible efficacité de ces appareils électriques. J’ai identifié le réfrigérateur comme un appareil qui fait une grande différence dans la consommation d’énergie. Lorsque l’électification est élevée, la consommation en veille peut être remarquable. Ce n’est pas qu’une question de taille. Pour une taille donnée, vous trouverez un large éventail de variations entre les maisons. Ignacio hérésie101 Le climat et la climatisation sont les principaux facteurs d’utilisation. J’ai travaillé pour une petite entreprise d’électricité municipale dans la région de la baie où la taille des maisons est la même que dans les autres villes environnantes, mais l’utilisation était proche de la Grande-Bretagne. Il y a eu beaucoup de conservation au cours des 10 dernières années, ce qui a fait chuter l’utilisation de 5 000 kWh / an à 3 800 kWh / an, mais le principal facteur d’utilisation est le climat et les températures tempérées. Il y a très peu de climatisation. Il y a la climatisation installée parce que lorsque la température a atteint 100 degrés pendant quelques jours il y a 10 ans, l’utilisation a augmenté de 30%. Ignacio C’est parce que l’été dans la région de la baie n’est pas un véritable été, sauf quelques jours généralement en septembre. Il y a la fameuse citation de M. Twain. Dans les zones côtières, le temps est plus stable que dans les zones intérieures. Sacramento n’est pas loin de la Bay Area mais l’utilisation de la climatisation est certainement beaucoup plus élevée. Traversez les montagnes Rocheuses et les variations intra-journalières et saisonnières sont beaucoup plus larges. ignacio Kent jrs S’ils sont locataires, ils n’auront pas le pouvoir de rénover leur logement, bien sûr, ils peuvent au mieux essayer de vivre avec le moins d’électricité possible sans dire à quel point leur logement est inefficace. Comment pouvons-nous rendre obligatoire pour les propriétaires qui ont réellement ce pouvoir est la vraie question. marmottes de drumlin jefemt Nous sommes numéro 1, d’un LONG shot !! Ayant vécu en Colombie-Britannique au Canada pendant quelques années, j’ajouterai que le Canada est probablement juste derrière, MAIS, une grande partie de leur électricité provient de méga hydroélectricité, surtout dans l’Est… PlutoniumKun Ingénieur grincheux Synoia Modéré par le Gulf Stream et l’océan. La Colombie-Britannique du Canada, même latitude, océan différent, peut être beaucoup plus froide que le Royaume-Uni, Joe Well marmottes de drumlin Joe Well J’ai en fait été dans des pays où la plupart des non-pauvres à la campagne vivent dans des immeubles et parfois même des tours d’habitation. Les petites maisons sont principalement destinées aux personnes qui ne peuvent pas se permettre mieux qu’une maison que leur famille a fabriquée elles-mêmes, bloc de ciment par bloc de ciment. Je l’ai vu moi-même. Il est standard en Amérique latine. L’obsession nord-américaine pour les maisons totalement indépendantes est folle. Vous en avez tellement plus pour votre argent dans un appartement. En outre, cela rend la fourniture de services comme Internet beaucoup plus réalisable. Le problème est que les First Worlders ont été formés pour être des gloutons depuis des générations et ont du mal à imaginer vivre selon leurs moyens, écologiquement parlant. Je ne peux que l’imaginer parce que je l’ai vu de première main tant de fois dans d’autres pays. La petite maison de la prairie n’est pas vertueuse. C’est stupide, inutile, destructeur de communauté et de planète. Nigel Goddard Ignacio JE Les limites explosives inférieure et supérieure de H2 dans l’air sont de 4 à 75%. C’est mauvais, ce qui signifie que toute fuite est une mauvaise fuite. À titre de comparaison, l’essence est de 1 à 7% et le méthane (gaz naturel) de 5 à 17%.

Comprendre le populisme de droite et de gauche

La mondialisation néolibérale a accru l’insécurité économique et l’anxiété culturelle. Les théories du populisme ont-elles suffisamment tenu compte de cette insécurité? Une telle comptabilité est essentielle pour comprendre la différence entre les formes de populisme droite et gauche. Nous semblons vivre à une époque de populisme. Au cours des deux dernières décennies, nous avons assisté à la montée de partis populistes de droite dans toute l’Europe, tels que le Parti de la liberté de Haider en Autriche, le Parti Fidesz de Victor Orban en Hongrie et le Parti polonais du droit et de la justice. Aujourd’hui, le Mouvement cinq étoiles est en train de négocier un accord de coalition avec l’extrême droite Liga Nord. Une telle évolution ne s’est pas limitée à l’Europe mais est un phénomène mondial comme en témoignent, par exemple, les triomphes électoraux de Narendra Modi en Inde en 2014 et celui de Recep Tayyip Erdogan en Turquie dès 2003. Mais pas de phénomène plus clair en témoigne cette étonnante victoire de Donald J. Trump lors de l’élection présidentielle américaine de 2016 et le triomphe de la campagne de congés menée par le Parti de l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP). Mais il y a également eu un populisme de gauche. Le printemps arabe a été largement considéré comme une révolte populaire à grande échelle, quoique de courte durée, et donc comme une sorte de populisme dans les rues en 2011. Les événements de la place Tahrir ont profondément inspiré le mouvement Occupy. Rayonnant au-delà du parc Zuccotti, le mouvement s’est propagé dans une grande partie du monde occidental. On peut soutenir que l’effet le plus significatif et le plus durable du mouvement Occupy se fera sentir cinq ans plus tard dans le soutien croissant à Bernie Sanders et Jeremy Corbyn. De plus, l’Amérique latine a connu une renaissance spectaculaire du populisme dans le modèle bolivarien sous le régime Chavez / Maduro au Venezuela et à Evo Morales en Bolivie ainsi que dans les gouvernements Kirchner en Argentine. La montée spectaculaire des partis et mouvements populistes à l’échelle mondiale a débouché sur une érudition en plein essor sur ce concept politique le plus glissant. Mais peut-on comprendre le populisme avec plus de précision? Comment expliquer son omniprésence récente? Je me concentrerai sur deux récits exemplaires du populisme avant d’essayer de tirer quelques conclusions sur la façon de comprendre la différence entre les formes droite et gauche du populisme dans le contexte de la mondialisation néolibérale. Le premier compte est une récente étude empirique largement citée et discutée par Norris et Inglehart (2016). Le second est un compte rendu plus théorique du populisme par Ernesto Laclau articulé sur plusieurs décennies (Laclau 1977, Laclau et Mouffe 1985, Laclau 2006). Si Norris et Inglehart ont du mal à se réconcilier avec le populisme de gauche, alors Laclau a du mal à trouver une prise adéquate avec le populisme de droite. Les premiers s’inspirent d’une définition quelque peu étroite du populisme, mettant l’accent sur ses dimensions anti-établissement, autoritaire et nativiste; ce dernier conçoit le populisme comme une logique constituée par la mise en place d’une chaîne équivalente »de demandes différentes. Il semble suggérer que le populisme est un discours démocratique, horizontal et égalitaire. Le populisme expliqué: insécurité économique ou réaction culturelle? Un article largement discuté dans les médias par Pippa Norris de l’Université Harvard et Ronald Inglehart de l’Université du Michigan suggère – à la suite de Cas Mudde – que le populisme partage trois éléments distincts: 1) l’anti-établissementnisme, 2) l’autoritarisme et 3) le nativisme. Le premier contraste avec les structures établies de la démocratie représentative; le second avec les principes du libéralisme (en particulier avec la protection des droits des minorités), et met l’accent sur l’expression directe de la volonté populaire à travers un leadership charismatique, des référendums et des plébiscites qui contournent les freins et contrepoids typiques de la démocratie libérale; et le troisième contraste avec le cosmopolitisme. S’appuyant sur la conceptualisation de Mudde, les auteurs développent un modèle heuristique de populisme basé sur deux axes distincts: économique et culturel. Le premier a à voir avec le niveau de gestion étatique de l’économie, et le second a à voir avec les valeurs conservatrices «contre progressistes». Les auteurs proposent trois types d’explications analytiques possibles de la montée du populisme: 1) les règles du jeu, 2) l’offre « du marché de la politique des partis et 3) la demande » de la politique des partis. Ils orientent leur explication vers la troisième dimension et suggèrent que cela peut être compris comme ayant deux causes distinctes – mais non mutuellement exclusives. Le premier est que le populisme émerge en réponse à l’insécurité économique, et le second est que le populisme apparaît comme un contrecoup des hommes blancs plus âgés face à l’érosion des valeurs culturelles traditionnelles. Norris et Inglehart soutiennent que ce dernier est l’argument le plus convaincant: nous pensons que ce sont les groupes les plus susceptibles de se sentir devenus étrangers aux valeurs prédominantes dans leur propre pays, laissés pour compte par des marées progressistes de changement culturel qu’ils ne connaissent pas. partager… La révolution silencieuse des années 1970 semble avoir provoqué une réaction contre-révolutionnaire en colère et rancunière aujourd’hui. » Bien que les données empiriques que les auteurs citent pour étayer leur argument soient en effet impressionnantes, il est possible de soulever des objections importantes quant à la manière dont elles encadrent ces preuves. Premièrement, la séparation des explications de l’offre et de la demande semble profondément douteuse. En termes strictement économiques, selon la loi des marchés de Say, par exemple, la production globale crée nécessairement une quantité égale de demande globale. Une deuxième objection provient de l’argument du contrecoup culturel: en dénaturant la définition de Mudde comme étant intrinsèquement autoritaire et nativiste, Norris et Inglehart biaisent leur conclusion vers des explications culturalistes. Une troisième objection est qu’il est profondément discutable que les valeurs progressistes »soient en plein essor. En effet, aujourd’hui, il est loin d’être clair ce qui comprend les valeurs progressistes », comme nous l’avons vu dans la récente nomination présidentielle démocratique opposant Hilary Rodham Clinton à Bernie Sanders. Cette opposition a trouvé écho dans les débats entre théoriciens politiques en termes de priorité relative entre politique de reconnaissance et redistribution La question de savoir si le populisme peut être compris exclusivement en termes de réaction violente traditionaliste est également discutable. S’il s’agissait de la mesure prédominante de la politique populiste, on pourrait s’attendre à ce que des immigrants récents – qui détiennent eux-mêmes des valeurs traditionnelles – aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans d’autres parties de l’Europe se joignent à ces mouvements. Cependant, loin d’être le cas, ils sont souvent la cible du contrecoup. Enfin, on se demande si les auteurs ne sous-estiment pas sérieusement la menace que le populisme de droite fait peser sur les institutions de la démocratie libérale aux États-Unis. Une conclusion inquiétante que les auteurs tirent explicitement de leurs prémisses progressistes est que le populisme finira par disparaître. L’étude ne parvient donc pas à apprécier suffisamment la manière dont les gouvernements populistes cherchent à institutionnaliser leurs programmes, modifiant ainsi les règles du jeu. Cela est devenu le plus radicalement évident dans le cas de la Pologne, par exemple, où Andrzej Duda (chef du parti droit-populiste Droit et justice) a considérablement limité l’autonomie de la branche judiciaire du gouvernement. D’autres exemples de ce genre abondent. Comprendre la raison populiste Dans son travail extrêmement influent mais profondément controversé avec Chantal Mouffe intitulé Hégémonie et stratégie socialiste, Laclau cherche à développer son analyse du populisme afin de générer une nouvelle politique post-marxiste. En d’autres termes, Laclau développe dans un contexte britannique une stratégie politique qui se rapporte à un contexte qui a vu la montée de ce que StuartHall a appelé le populisme autoritaire »sous la forme du Thatchérisme. L’hégémonie et la stratégie socialiste diffèrent des travaux antérieurs de Laclau sur au moins deux points: 1) elle rompt avec le marxisme althussérien, en particulier celui de Nicos Poulantzas, dans la mesure où elle n’accorde plus à la classe ouvrière un rôle privilégié dans la transformation sociale; et 2) il fournit un compte rendu discursif du social. Comme lui et Mouffe le soutiennent: Selon nous, pour avancer dans la détermination des antagonismes sociaux, il est nécessaire d’analyser la pluralité des positions diverses et souvent contradictoires, et de rejeter l’idée d’un agent parfaitement unifié et homogène, comme la «  classe ouvrière  » de discours classique. La recherche de la «vraie» classe ouvrière et de ses limites est un faux problème, et en tant que telle n’a aucune pertinence théorique ou politique. La continuité, cependant, réside dans le fait que Laclau insiste sur la centralité du concept d’articulation hégémonique de revendications politiques hétérogènes comme base d’une stratégie politique de gauche. Dans On Populist Reason (2005), Laclau plaide contre les théoriciens politiques qui prétendent que le populisme est un discours politique irrationnel en reconstruisant et en mettant au premier plan, comme son titre l’indique, la propre raison distinctive du populisme. Sa logique est celle d’une synthèse antagoniste », mais maintenant comprise comme une articulation équivalente des différences – c’est-à-dire un lien entre ce que les différentes demandes politiques ont en commun – par rapport à une frontière antagoniste commune». Pour Laclau, toute politique démocratique est, en fait, autrement dit, si l’on suppose que la société est intrinsèquement hétérogène, la politique doit entraîner l’articulation hégémonique d’une multiplicité de revendications politiques d’une manière toujours provisoire et ouverte à révision. Une articulation équivalente hégémonique donnée des différences est toujours mouvante, temporaire et ouverte car basée sur une logique du signifiant vide. La principale différence par rapport à son travail précédent est la tentative de Laclau de conceptualiser la dimension affective de la politique via la psychanalyse lacanienne. John Kraniauskas comprend cela comme l’articulation d’un Gramscian Lacan par opposition au Hegelian Lacan de Žižek. Si ce dernier prend comme point de départ la compréhension du désir de l’Autre »(le désir impossible parce qu’inatteignable de reconnaissance intersubjective), le premier peut être compris en termes de désir politique. Pour Laclau, le désir politique est axé sur ce que Lacan appelle l’objet petit a », c’est-à-dire un objet partiel qui est un fragment du Réel (ce qui échappe à la symbolisation est pourtant pris dans l’ordre symbolique). L’objet petit a »est souvent symbolisé par le sein généreux et, à ce titre, promet un retour à une plénitude originelle antérieure à l’ordre symbolique basé sur la scission entre signifiant et signifié. Le désir politique s’établit donc à travers le Nom ou la coïncidence du signifiant et du signifié qui ne se fixe que rétroactivement. Le point clé que Laclau fait valoir ici est que cette compréhension lacanienne du désir politique permet une alternative à celle de Freud, cette dernière étant une politique de masse fondée sur l’amour d’un leader autoritaire qui représente l’Imago du père. En revanche, le désir politique ancré dans la logique utopique de l’objet petit a »se caractérise par les relations horizontales entre frères (et vraisemblablement sœurs). Plusieurs critiques peuvent être faites de l’approche de Laclau au populisme. Les critiques ont attiré l’attention sur son formalisme, en raison de sa dépendance à la linguistique structurelle dans laquelle la signification est comprise au moyen d’un système de différences sans termes positifs. Cette prémisse formaliste est à la base de sa compréhension de la figure des personnes un signifiant vide qui peut prendre des contenus radicalement divergents. Ce que l’approche semble éluder, c’est la continuité historique de cette figure. Deuxièmement, il apparaît que Laclau pense soit que nous devons concevoir la nécessité en termes réducteurs, c’est-à-dire une totalité historique fermée, soit que le social se dissout complètement en un jeu infini et déconstructif de différence radicale. C’est intenable. Troisièmement, Laclau minimise également le rôle des institutions dans le changement historique et la continuité. Pouvons-nous comprendre le mécanisme d’articulation autrement que par le biais d’institutions telles que l’État, les partis politiques, les syndicats et toute une série d’organisations et d’associations qui composent ce que Gramsci appelle la société civile »? Enfin et surtout pour nos objectifs, les questions ci-dessus sont soulevées par la psychanalyse freudienne / lacanienne dont Laclau dépend pour fonder son compte rendu du populisme, en particulier pour sauver le populisme du dénigrement des masses »de personnalités comme l’engagement de Gustav Le Bon Laclau avec la psychologie sociale freudienne, cependant, doit être considérée comme une occasion manquée, car il ignore le problème qui occupe un rôle si important dans la psychologie de groupe et l’analyse de l’ego, à savoir le phénomène de la régression du groupe à travers un cathexis libidinal dans la figure du leader possédait une force (réelle ou imaginaire). Un tel investissement constitue ce qu’Erich Fromm a appelé une évasion de la liberté. » Différencier les populismes droit et gauche Selon David Harvey, la mondialisation néolibérale comprend quatre processus: l’accumulation par dépossession; déréglementation; privatisation; et une redistribution à la hausse de la richesse. Ensemble, ils ont accru à la fois l’insécurité économique et l’anxiété culturelle via trois caractéristiques en particulier: la création de peuples excédentaires, l’augmentation des inégalités mondiales et les menaces à l’identité. L’angoisse suscitée par la mondialisation néolibérale a créé un terrain riche et fertile pour la politique populiste de droite comme de gauche. Ni Norris et Inglehart ni Laclau ne tiennent suffisamment compte de cette insécurité dans leur théorisation du populisme. Comme nous l’avons vu, le populisme peut être compris comme un discours mobilisateur qui conçoit la subjectivité politique comme étant composée du peuple. » Pourtant, cette figure du peuple », comme l’a indiqué Agamben dans Qu’est-ce qu’un peuple? (2000) est profondément ambivalent dans la mesure où il peut être compris à la fois en termes de corps politique dans son ensemble (comme dans le We We People de la Constitution américaine), ou en termes de ce que Rancière appelle la partie qui n’a pas de partie », ou les dépossédés et les déplacés; comme dans Le peuple uni ne sera jamais vaincu « , ou dans le célèbre slogan des Black Panthers: Tout pouvoir au peuple ». Dans cette dichotomie, la figure du peuple «peut être comprise en termes de ses déploiements différentiels de droite et de gauche, qui eux-mêmes doivent être compris en termes d’ennemis respectifs à travers lesquels le peuple» est construit. Et c’est la dimension décisive du populisme. Le populisme de droite confond le peuple »avec une nation assiégée confrontée à ses ennemis extérieurs: le terrorisme islamique, les réfugiés, la Commission européenne, la conspiration juive internationale, etc. La gauche, en contraste marqué, définit le peuple »par rapport aux structures et institutions sociales – par exemple, l’État et le capital – qui contrecarrent ses aspirations à l’autodétermination; une construction qui n’empêche pas nécessairement l’hospitalité envers l’Autre. En d’autres termes, le populisme de droite ou autoritaire définit l’ennemi en termes personnalisés, alors que, si ce n’est pas toujours vrai, le populisme de gauche a tendance à définir l’ennemi en termes de porteurs de structures socio-économiques et rarement en tant que groupes particuliers. La droite, dans une tradition qui remonte à Hobbes, considère l’insécurité et l’angoisse comme le produit nécessaire, inévitable et peut-être même même favorable des relations sociales capitalistes. Il transforme cette insécurité et cette anxiété en la peur de l’étranger et en un argument en faveur d’un État punitif. En revanche, la gauche cherche à rendre compte des sources d’une telle insécurité dans les processus qui ont conduit au démantèlement de l’État-providence et des phénomènes correspondants tels que les contrats zéro heure, la précarisation du travail et la précarité généralisée. Il propose ensuite des solutions transformatrices et égalitaires à ces problèmes. Bien sûr, le populisme de gauche peut également devenir autoritaire – en grande partie, mais pas exclusivement, en raison de l’ingérence et de la menace d’une intervention militaire de l’hégémon mondial et de ses alliés – avec une diffamation croissante de l’opposition, comme nous l’avons vu au Venezuela et en Équateur avec Rafael Correa. Il s’agit d’une version beaucoup plus courte d’un chapitre d’un prochain volume édité par Jeremiah Morelock intitulé Critical Theory and Authoritarian Populism, (University of Westminster Press). Navigation après Eh bien, tout ce que vous avez vraiment à faire à ce sujet est de regarder l’histoire de l’Europe (plus large, y compris l’URSS et dans une certaine mesure la Turquie) dans les années 1920. TBH, j’ai un problème avec la peinture du populisme de gauche comme presque toujours bénigne et non autoritaire. L’expérience historique montre que le pouvoir corrompt et que les populistes de gauche peuvent être corrompus par le pouvoir aussi facilement que n’importe qui d’autre. Quiconque veut supprimer les freins et contrepoids «pour le bien de la cause» – que ce soit à gauche ou à droite – risque de se retrouver dans un régime autoritaire, même si ce n’était pas l’intention initiale. Cela ne signifie pas que cela ne devrait jamais être fait, mais quand c’est fait, on comprendra ce qui est fait (voir Lincoln et ACW, et c’est en fait un argument facile à faire valoir que ACW a considérablement renforcé le gouvernement fédéral vis-à-vis des États, même s’il est peu probable que ce soit le résultat à long terme que Lincoln aurait voulu) Anonyme Larry Coffield Cette diatribe est une route vers nulle part: le populisme de gauche était exposé à la bataille de Seattle, d’où Occupy et Standing Rock finiraient par se produire. Alors, comme maintenant, nous sommes contre le gouvernement mondial qui colonise les nations en colonies dépendantes des exportations. Le même populisme qui reflète Ralph allait plus tard trouver Bernie un Ralph-lite. Ceux qui embrassent les valeurs rétrogrades du puritanisme sont passés de Pat à Trump. Cet article n’est qu’un bouffon qui évite très peu de poids intellectuel au-delà de Noam Chomsky et Michael Hudson. sharonsj Je suis d’accord que la première partie de l’article m’a frappé comme une salade de mots, mais le reste semble parfait. Partout, les gens sont insatisfaits de leur sort dans la vie. Mais la façon dont la droite et la gauche gèrent leur colère peut être imputée à l’essor des médias de droite depuis des décennies, en particulier à la radio. Il y a environ 10 ans, j’ai dû me rendre à une conférence et le voyage a duré près de six heures. J’ai probablement traversé autant d’États et, dans chaque État, tout ce que je pouvais entendre à la radio était un ailier droit déclamant qui avait menti ou déformé les faits. Les fois où j’ai essayé d’écouter Rush Limbaugh m’a laissé perplexe devant les têtes idiotes »qui m’ont téléphoné pour le remercier d’avoir dit la vérité alors que je savais qu’il mentait. J’ai été particulièrement frappé par une émission où il a passé des heures à blâmer les démocrates pour tout ce qui ne va pas avec le Congrès et n’a pas mentionné une seule fois les républicains. C’était bien que les républicains n’existaient pas. Peut-être que ce sont des hommes blancs bouleversés parce que des minorités de races et de religions différentes (sans parler des femmes) revendiquent leurs droits. Mais je crois que nous allons aux toilettes à cause d’une population complètement ignorante qui n’est plus intéressée par les faits réels. Bruce wilder Peut-être que les gars qui possèdent (0,1%) et ceux qui dirigent la radio et sa programmation (9,9%) ont quelque chose à voir avec la médiation du mécontentement économique à travers l’ambivalence politique à droite et à gauche au moyen de la propagande des médias de masse peut-être que les goûts ou la base de connaissances, tels qu’ils sont, de la population de masse ont peu à voir avec l’état de la politique ou le fonctionnement de l’économie, sauf en tant qu’effet des outils de gestion disc_writes Liga Nord -> Lega Nord. Cependant, Nord a récemment été retiré du nom, il ne s’agit donc plus que de Lega ». Expat La continuité, cependant, réside dans le fait que Laclau insiste sur la centralité du concept d’articulation hégémonique de revendications politiques hétérogènes comme base d’une stratégie politique de gauche. Je ne peux prendre personne au sérieux s’ils écrivent de la merde comme ça. S’il s’agissait d’un article sur la physique avancée ou d’un traité sur le linéaire B, je pourrais comprendre avoir une phrase que personne d’autre que les experts ne peut comprendre. Mais ce n’est que du charabia. Pourquoi s’embêter à essayer de lire cet article? Les gens ne changent pas d’avis. Ils les expriment en fonction de l’environnement politique. Les partisans de Trump ne sont pas différents aujourd’hui de ce qu’ils étaient il y a dix ans. Les partisans de gauche de Bernie ont soutenu ses idées bien avant de le soutenir. Katsue Watt4Bob Les partisans de Trump ne sont pas différents aujourd’hui de ce qu’ils étaient il y a dix ans. Je pense que la différence importante entre tout le monde il y a dix ans est qu’ils sont beaucoup plus pauvres et que leur vie économique est donc plus précaire. Alors que la classe ouvrière se débrouillait et pouvait toujours se permettre quelques jouets et envoyer leurs enfants à l’université, leur mécontentement face aux tendances politiques était à peu près contenu et atténué par et dans le cadre fourni par le système bipartite. Depuis le récent effondrement économique, la classe ouvrière s’est trouvée de plus en plus proche de la même situation financière précaire dont jouissaient jadis les «pauvres». À mon humble avis, les personnes qui constituent la gauche populiste, ont eu une compréhension plus profonde et plus réaliste des forces qui façonnent leur expérience de vie, mais elles ont auparavant fait confiance aux dirigeants démocratiques. Cette confiance était déplacée et s’est récemment érodée précipitamment. Les personnes qui s’identifient de plus en plus à la droite populiste, OTOH, en raison de leur niveau antérieur de confort économique et de privilèges, n’ont commencé que récemment à remettre en question leur foi jusque-là aveugle dans les dirigeants républicains. Leur confiance était également déplacée. Cette situation est le résultat du succès des tactiques de division et de conquête mises au point par les riches et les puissants. Cette situation me laisse souhaiter que plus de gens soi-disant de «gauche» comprennent que la politique identitaire a été utilisée pour diviser et diluer leur pouvoir politique, et que plus de gens de la «droite» historique comprennent que ce ne sont pas les pauvres, et les «État nounou» fictif qui a dégradé leur expérience de vie, mais les machinations des riches et des puissants. Nous sommes dans cette triste situation parce que nos dirigeants politiques sont totalement corrompus par l’amour de l’argent. Et la classe ouvrière auparavant confortable et relativement privilégiée a finalement commencé à ressentir l’impact de cette corruption. C’est ce qui a changé au cours des dix dernières années. JTFaraday Eh bien, si vous considérez quelque chose comme le Freedom Caucus comme une expression du populisme de droite, je pense que vous voyez comment la politique néolibérale a été soutenue par le public. Ces gens ne pensent pas que l’establishment républicain est encore assez néolibéral ou assez méchant, et continuent à pousser tout le parti vers la droite. Le populisme de gauche et le populisme de droite ne seront probablement pas équivalents. Je ne peux pas imaginer la droite populiste que je vois surmonter sa haine des libéraux, de la gauche et de la circonscription non blanche afin de faire cause commune avec eux dans un avenir proche. Peut-être dans une autre génération. Désolé si ce n’est pas ce que les gens veulent entendre. Watt4Bob Je ne peux pas imaginer la droite populiste que je vois surmonter sa haine des libéraux, de la gauche et de la circonscription non blanche afin de faire cause commune avec eux dans un avenir proche. C’est pourquoi beaucoup de gens craignent que nous envisagions une sorte de guerre civile. La culture soignée de la haine comme moyen de contrôle dure depuis si longtemps et a connu un tel succès que nous semblons avoir atteint un point de saturation. Pym of Nantucket Arizona Slim Glorious Bach La principale différence par rapport à son travail précédent est la tentative de Laclau de conceptualiser la dimension affective de la politique via la psychanalyse lacanienne. John Kraniauskas comprend cela comme l’articulation d’un Gramscian Lacan par opposition au Hegelian Lacan de Žižek. Si ce dernier prend comme point de départ la compréhension du désir de l’Autre »(le désir impossible parce qu’inatteignable de reconnaissance intersubjective), le premier peut être compris en termes de désir politique. Quelles phrases frustrantes, prétentieuses et induisant le bâillon. La Terre est ébranlée par la mort, l’immersion et le manque de responsabilité (D-I-A) qui nous poursuivent. Les conflits de classe sont réels et compréhensibles, la lutte pour l’arc de justice de MLK »est réelle. Les gens de bonne volonté, comme ceux ici au NK, sont réels. Mais les phrases citées ci-dessus sont des tueurs de conversation et le vocabulaire presque impénétrable, malgré les points parfois utiles qui se glissent, ne font guère avancer les échanges significatifs ou la réforme. Oui, les commentaires sont bien meilleurs. Le Rev Kev Je pense qu’il pourrait y avoir un autre facteur ici qui n’a pas été pris en compte et qui n’est pas tant la sécurité économique ou l’anxiété culturelle mais quelque chose de plus fondamental. Il y a des décennies, les gouvernements de nombreux pays ont décidé qui seraient les gagnants et qui seraient les perdants en introduisant le néolibéralisme. Ils ont alors décidé que les perdants pouvaient être ignorés, mais ces dernières années, ces «perdants» ont découvert qu’il leur restait une arme – leur nombre toujours croissant. Le message d’eux est désormais clair. Vous ne nous écoutez pas! » et ceux qui ont ignoré ce message en paient le prix. Thomas Frank a essayé de transmettre ce message avec son livre Listen Liberal! » mais a été mis à l’écart. Il y a environ 20 ans, les deux principaux partis politiques de ce pays tenaient les électeurs pour acquis et ignoraient leurs besoins lorsqu’ils introduisaient politique après politique et ignoraient les conséquences pour la personne moyenne. C’est pourquoi ce fut un choc quand un million de personnes ont voté pour une femme démagogue et bien qu’elles aient pu (illégalement) la neutraliser alors, elle n’est jamais partie et a toujours un effet démesuré sur la politique actuelle. Je pense que la même chose se produit au Royaume-Uni et aux États-Unis. Ce n’est que l’année dernière qu’une étude aux États-Unis a révélé que ce que les électeurs moyens voulaient était toujours ignoré à moins qu’il ne corresponde à ce que certains voulaient. Et c’est ainsi que vous avez obtenu Trump. C’est pourquoi j’ai du mal avec cet article car je pense qu’il n’a pas pris la situation correctement à mon humble avis. Lorsque cette phrase apparaît que beaucoup sont «laissés pour compte par des marées progressistes de changement culturel qu’ils ne partagent pas», vous devez demander, progressiste pour qui? Ne pourriez-vous pas, du point de vue de ces personnes, dire qu’elles ont été «laissées pour compte par des marées régressives de changement culturel qu’elles ne partagent pas». Vous savez qu’il y a une raison pour laquelle le terme néofeudalisme est apparu, vous le savez. Amfortas l’hippie PDG / BOD en tant que Lords of the Manor. (Moldbug a pris cela et a couru avec) et comme indiqué ci-dessus, ceux vers l’extrémité gauche socialiste du spectre ont tendance à avoir une habitude de logorrheah et de verbiage obfuscatory, lol. Je ne vois aucun conflit entre être nationaliste »et aussi cosmopolite»… Je peux aimer mes environs et les gens qui les habitent, ainsi que ressentir une parenté avec le reste de l’humanité. Je ne vois pas non plus de conflit nécessaire entre le capitalisme Smithian et Marx… «Richesse des nations» Sentiments moraux »et Das Capital» sont côte à côte sur mon étagère, je les ai accidentellement acquis et lus dans l’ordre, et les ai vus comme complémentaires…. le problème est le pouvoir indu, c’est pourquoi Mario Puzo est à côté d’eux dans ma bibliothèque. malgré tous les discours sur la liberté et l’initiative et Le Peuple », peu de personnes au pouvoir semblent même vouloir essayer d’avoir une lecture précise de ce que cela signifie… en particulier qui sont réellement le Peuple». en ce qui concerne le côté effrayant du populisme, je paraphrase JFK: « si vous refusez aux gens les moyens d’un changement pacifique, alors le changement violent est ce qui leur reste ». Les puissants deviennent trop gros pour leurs culottes, et font ce qu’ils veulent sans se soucier des us’n’s… finalement, les puissants commencent à avoir l’air plutôt savoureux. … Et les puissants semblent toujours surpris de se retrouver rôtis à la broche ou suspendus à un lampadaire. Que Némésis traque pour toujours Hubris est un truisme aussi vieux que la civilisation. et même s’il est évident que les Grecs n’ont pas suivi leurs propres conseils avisés, le remède à ce cercle du chaos a été écrit dans la pierre au-dessus de la porte de Delphes: «La modération en toutes choses». (c’est la modération réelle… pas la version BS présentée par les Corpsedems) Pym of Nantucket Amfortas l’hippie ce qui est, bien sûr, sa faiblesse. Je ne préconiserai pas la violence ou la destruction (vagues à nsa), je suis strictement un philosophe Under the Big Oak; mais si toute la richesse « est sous la forme de uns et de zéros dans un ordinateur central, quelque part, l’option Fight Club » est sûre de traverser l’esprit de quelqu’un, à un moment donné. C’est-à-dire: retirez la fiche. J’ai vu les rapports d’organisations comme l’ASE qui brossent un tableau assez inquiétant de la santé »de la Grille… de multiples points de défaillance. Les ponts et les importations d’eau et de nourriture (comme dans les riches enclaves… .les Hamptons, River Oaks, le Dominion ”, les Woodlands)… Je peux penser à beaucoup de cibles potentielles pour une action directe”. L’option de combattre l’homme de la tête aux pieds était depuis longtemps impossible (y a-t-il un droit de deuxième amendement aux armes nucléaires tactiques? Pistolets ak-ak? Manpads? Sinon, alors l’excuse de nous protéger de la tyrannie « est tout simplement stupide). Mais les Us’n’s ne sont pas encore complètement impuissants… avant même de tirer sur la prise, il y a toujours un potentiel de grève générale… probablement très désorganisé et chaotique, poussé par le feeling et la chaleur du moment. FDR a compris (plutôt, les gens à son oreille l’ont fait) que le gouverné ne peut pas être poussé trop loin … qu’à un moment inconnu et peut-être inconnaissable, une étincelle va apparaître, se loger dans l’amadou sec de notre mécontentement, et soudain le Fat et Happy aura envie de leurs bunkers. L’astuce depuis les années 70, lorsque le lancer d’os charnu du FDR a été abandonné, a été de nous garder en train de nous battre avec nous-mêmes… la main droite ronge à gauche, et vice versa. Malgré l’état des médias sociaux et les incidents qui nous sont constamment soumis pour nous effrayer et nous irriter, je ne pense pas vraiment que cette astuce fonctionne aussi bien qu’avant. Nous voyons divers sondages… par des gens comme Pew… qui indiquent qu’une majorité sont mécontents, fatigués et fous. Tout ce qui manque, c’est un cadre narratif. Comme un nouveau New Deal ». J’ai remarqué que notre aristocratie est très mal définie et que sa caractéristique déterminante semble faire semblant de ne pas exister. Cela ne fonctionne pas très bien non plus… .en raison de Hubris (Regardez-moi! ») Et d’une complaisance et d’un sentiment de droit croissant. J’ai pensé à tout cela depuis que j’ai découvert Peak Oil ”… puis Peak Everything”, vers 2003. La civilisation, telle que nous l’avons connue, est fragile … une fine patine, au mieux … et il y a de nombreuses choses qui pourraient cygne noir dans l’étincelle nécessaire … des lignes d’approvisionnement qui s’étendent à travers le monde, exportant notre production physique végétale et alimentaire non industrielle , négligence des infrastructures, aussi… comme mentionné… la récolte de plus en plus éhontée des Communes et la richesse de 80%.

Jeudi dernier, un énième séminaire dédié à l’économie m’a conduit du côté de Lisbonne. Le meeting n’était en rien inoubliable. Mais l’un des conférenciers s’est fendu d’une réponse plutôt captivante à une critique fréquemment portée aux économistes : la pensée que l’économie est une discipline instable. La réponse qu’il donnait était la suivante. En économie, il importe de bien’isoler l’économie positive et l’économie normative. Même si tous les économistes s’harmonisaient sur une analyse économique positive quant au fonctionnement de la société, il y aurait encore une place embarrassanet pour des litiges concernant les propositions normatives, basées sur des jugements de valeur qui peuvent diverger. La majorité des débats entre experts se trouvent en réalité dans ce second domaine. Qui plus est, il n’est pas plus rare de découvrir des désaccords importants et suivis en économie positive. Les circonstances où l‘économie peut devenir une science expérimentale sont particulièrement rares. A titre d’exemple, il serait fort dispendieux de mettre au chômage la moitié de la population dans le seul but de percevoir comment l’économie se comporte dans une telle situation. Comme il est assez ardu de mettre en place de telles expérimentations, les économistes sont ainsi de chercher à isoler de nombreux facteurs dans les données anciennes. L’application de statistiques sur un grand nombre d’années favorise l’explication, mais présente une autre complication. Comme les institutions et les attitudes changent au fil des années, il se peut que des données relevant du passé ne soient plus adaptées pour expliciter les comportements présents. En bref, les aléas auxquels les économistes sont difficiles et ils font de leur mieux. Ce congrès à Lisbonne s’est conclu sur une remarque particulièrement pertinente. Le conférencier concluait en signalant également qu’il serait abusif de penser qu’il n’existe pas de désaccord palpable entre ingénieurs et physiciens. Ils sont néanmoins moins visibles que les litiges entre économistes.